HiStOiReS NePaLaiSeS
VOYAGES RÉELS et IMAGINAIRES au NÉPAL (été 2009, été et automne 2011 ).

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

La carte des lieux visités



«  Janvier 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Rubriques

A. SUNAULI, FRONTIERE INDE.NEPAL
B1. LUMBINI 1, ou la NAISSANCE du BOUDDHA
B2. LUMBINI 2, NOUVEAU CENTRE de PELERINAGE INTERNATIONAL
B3. Les VILLAGEOIS de LUMBINI
C1. A KATMANDOU (poeme).
C2. RV a DURBAR SQUARE (nouvelle).
C3. VISHNUMATI, RIVIERE de KATMANDOU
D1. HARCELEMENT a BHAKTAPUR
D2. FESTIVAL a BHAKTAPUR
D3. TRAVAIL des POTIERS de BHAKTAPUR
D4. QUARTIER des POTIERS de BHAKTAPUR
D5. REGGAE de BHAKTAPUR (poeme)
D6. PRAJAPATI, vous avez dit POTIER
D7. AVIS de PILLAGE
E1. PASHUPATINATH, la SHIVAITE
E2. La BAGMATI a PASHUPATINATH
E3. CREMATION a PASHUPATINATH
E4. PASHUPATINATH et la LUMIERE
F1. HOMMAGE aux TONGS
F2. Une PIERRE pour la ROUTE
G1. MOTARDS de KATMANDOU
G2. VOCATION (poeme).
G3. KATMANDOU S.EVEILLE
G41. VIEUX QUARTIERS de KATMANDOU
G42. KATMANDOU en FETE
G43. A YENGAL (Katmandou).
G44. DE MAKAN TOLE A THAMEL (Katmandou)
G5. QUINZE ANNEES a VENIR (poeme)
G6. MANIF pour le DROIT des FEMMES (Katmandou)
G70. Une RUSSE au NEPAL
G71. SWAYAMBHUNATH, ou de la LIBERTE
G72. Le SAGE de SWAYAMBHUNATH
G73. PETIT TOUR a LALITPUR
G81. ENTRAILLES de KATMANDOU (poeme)
G82. PROSES de KATMANDOU
G9. Et JE DANSE (Katmandou)
H. SEISME a KATMANDOU
I. BUS de NUIT
J1. GROUPE de CHANT (Katmandou)
J2. GROUPE de CHANT.2 (Katmandou)
K. DEJEUNER PHILO SOPHIQUE (Katmandou)
L1. FACES CACHEES de la LUNE (Epitres)
L2. L ESPRIT de FUITE
M1. MICROPROCESSEUR (poeme)
M20. QUI SUIS JE (poeme)
M21. OU L ON BRULE (poeme)
M22. SAMOURAI (poeme)
M23. SONNET en LIBERTE (poeme)
M30. JOUEUR D HARMO NIUM (poeme)
M31. CHAMPS D EXCLA MATION (BREVIAIRE pour la ROUTE)
M40. HOLOCAUSTE (Poeme)
M41. BILLY THE KID (poeme)
M42. PHYSIQUE du SEISME (poeme)
M43. La PESANTEUR et la GRACE (poeme)
M44. L IMPOSSIBLE est mon DESTIN (poeme)
M45. Dans le FEU du JOUR (poeme)
M46. POUR ELLE (poeme)
N. DANSE des BAMBOUS (derviches de Katmandou
O. KATMANDOU FREAK STREET (nouvelle)
P1. HOMMAGE au TIBET (poeme)
P2. ARCHE D ALLIANCE (poeme)
P3. VITA NOVA (poemes)

Sites favoris

http://inde.uniterre.com
http://inde2.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://bonomali.uniterre.com
http://route-des-indes.blogspot.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://jainiste.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://jain.uniterre.com
http://vagabonder.uniterre.com
http://georgia.uniterre.com

Newsletter

Saisissez votre adresse email

LE SAGE DE SWAYAMBHUNATH (7.09.2011).


Le SAGE de

 

SWAYAMBHUNATH


 



Je rencontre le vieil homme au cours d'une visite à Swayambhunath.

Nastia s'est éloignée pour répondre à un appel téléphonique.

Sur une placette, deux vendeurs de boutiques voisines me proposent successivement bols musicaux, masques ou musiques répétitives...

Je décline aimablement leurs offres. Un voyageur ne doit porter que des objets indispensables. Mes arguments sont solides.

 

 

Ce vieil homme me salue et nous nous asseyons sur un muret pour discuter en anglais.

-"Regarde celui-ci !" Il pointe du doigt un commerçant proche, qui arrange son étalage.

-"Il est riche, mais il n'est pas heureux !"

Ce jugement est prononcé à voix haute.

Le malheureux peut l'entendre et en être blessé...

Mais notre ironiste s'en moque.

 

 

-"Moi, je suis heureux. Je suis pauvre, il me manque les dents de devant..." La bouche ouverte, il  désigne sa catastrophe dentaire.

-"Je suis heureux quand même ! Et toi, qui es-tu ?"

-"J'ai quitté mon métier de professeur. Je veux être un écrivain. Je voyage six mois en Inde et au Népal. Je suis libre et je n'achète rien. Je veux rester léger, libre d'aller à ma guise."

 

 

Nastia s'assied sur notre muret. Crispée et préoccupée par sa conversation téléphonique.

Dans ses explications confuses, je crois comprendre qu'il s'agit de sa sortie de la veille. De problèmes avec un ami népalais.

-"Ne pense plus à cet appel. C'était hier. Vide ton esprit de ces idées noires. Essaye de vivre ici et maintenant. Veux-tu essayer ?"

Elle me sourit, mais cela semble difficile...

 

 

Socrate intervient de nouveau :

-"Tu as de la chance d'être avec elle. Ta femme est plus ouverte que toi !" Je comprends son point de vue...

-"Peut-être avez-vous raison... Qui sait ? Dieu peut-être ? Mais Nastia n'est pas ma femme. C'est une amie, rencontrée il y a deux jours à Katmandou."

 

 

Il réfléchit quelque temps avant d'ajouter :

-"Et toi, es-tu heureux ? Ton amie te rend heureux ?"

-"Oui, je suis heureux. Mais ce n'est pas grâce à mon amie. J'étais heureux bien avant de la connaître".

Je me tourne vers Nastia :

-"Sorry, Nastia, mais c'est la vérité."

Elle me fait un signe de compréhension.

 

 

-"Voulez-vous un black Tea ?"

Nous acceptons son offre et il part s'en occuper.

Nastia m'apprend qu'elle a un boyfriend népalais. Elle est perturbée, car il vient de partir pour Dubaï...

De nouveau je tente de la calmer. Cela s'avère plus efficace.

Et mon Éos fait diversion. Ce réflex est plus perfectionné que son compact. Elle le prend pour faire quelques photos aux alentours.

 

 

L'homme revient et nous continuons à converser.

-"Mon père était un homme très riche. Un homme de loi. Nous ne nous sommes jamais entendus ! Longtemps, je n'avais aucune maison. C'est ainsi, je suis pauvre."

-"Vous êtes marié ? Vous avez des enfants ?"

-"Je suis marié, mais nous n'avions pas d'enfant. Alors nous avons adopté un garçon."

 

 

Un adolescent apporte trois milk tea sur un plateau.

Nastia revient à propos et nous recevons chacun un verre.

-"Habitez-vous ici à Swayambunath ?"

-"Non, j'habite à une heure d'ici."

Vient-il à pied ou en bus ? Le sage de Swayambhunath ne vit pas sur place. Mais il interrompt mes pensées.

 

 

-"As-tu des frères et des soeurs ?"

-"J'ai un frère et trois soeurs. C'est une chance."

Je me tourne vers Nastia : "Dès mon retour à Paris, une de mes soeurs m'invite à Bordeaux. Elle va prendre une semaine de congé pendant les vacances scolaires. Nager dans l'océan, pédaler dans les pinèdes et discuter sans contrainte. C'est idéal."

 

 

La situation de Nastia est différente :

-"Je n'ai qu'une soeur, mais nous ne nous entendons pas. Je ne l'ai pas vue depuis dix ans. À vingt ans, elle est enceinte et habite toujours chez notre mère. Elle ne s'en fait pas. Elle n'a pas de travail et vit aux crochets de notre mère..."

 

 

Avant que je réponde, l'homme braque sous mon nez ses deux poignets croisés :

-"Choisis une main !"

Amusé, je le regarde : est-ce un tour de magie ?

Plus rapide, Nastia choisit une main. Un petit papier s'y trouve.

Je tapote donc l'autre main. Dépliant un autre papier, j'y lis HORSE.

Nastia a tiré : BOUDDHA.

Le magicien nous montre deux statuettes : un cheval de bois et un Bouddha.

 

 

-"Thank you for the Bouddha !", remercie Nastia.

Accepter serait facile mais malhonnête. Je jetterai ce cheval avant la prochaine étape, pour ne pas m'alourdir.

Je refuse donc son cadeau, non comme cadeau mais comme objet inutile, en lui expliquant mes raisons.

Et Nastia récupère aussi le cheval.

Notre Sage a-t-il compris que son offre m'avait touché ?

 

 

Avec Nastia, nous descendons vers la zone où les drapeaux de prières forment des réseaux denses entre le stupa et les arbres.

Je lui explique pourquoi j'ai refusé mon cadeau. Un cheval ou un Bouddha étaient pourtant d'excellents présents !

 

 

Dès notre retour sur la placette, une idée me guide.

J'aborde le vieux sage, appuyé sur son muret favori :

-"I want your portrait to remember our conversation. Are you agree ?"

Il sourit et approuve l'initiative.

 

 

La photographie est réussie. Son sourire, édenté, est lumineux.

Je la lui montre sur mon écran numérique.

Il opine longuement de la tête.

Et nous nous quittons, contents l'un de l'autre. 

  

 

Lionel Bonhouvrier.



Publié à 14:19, le 8/09/2011 dans G72. Le SAGE de SWAYAMBHUNATH, Swayambhunāth
Mots clefs :
Lien