HiStOiReS NePaLaiSeS
VOYAGES RÉELS et IMAGINAIRES au NÉPAL (été 2009, été et automne 2011 ).

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

La carte des lieux visités



«  Juin 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Rubriques

A. SUNAULI, FRONTIERE INDE.NEPAL
B1. LUMBINI 1, ou la NAISSANCE du BOUDDHA
B2. LUMBINI 2, NOUVEAU CENTRE de PELERINAGE INTERNATIONAL
B3. Les VILLAGEOIS de LUMBINI
C1. A KATMANDOU (poeme).
C2. RV a DURBAR SQUARE (nouvelle).
C3. VISHNUMATI, RIVIERE de KATMANDOU
D1. HARCELEMENT a BHAKTAPUR
D2. FESTIVAL a BHAKTAPUR
D3. TRAVAIL des POTIERS de BHAKTAPUR
D4. QUARTIER des POTIERS de BHAKTAPUR
D5. REGGAE de BHAKTAPUR (poeme)
D6. PRAJAPATI, vous avez dit POTIER
D7. AVIS de PILLAGE
E1. PASHUPATINATH, la SHIVAITE
E2. La BAGMATI a PASHUPATINATH
E3. CREMATION a PASHUPATINATH
E4. PASHUPATINATH et la LUMIERE
F1. HOMMAGE aux TONGS
F2. Une PIERRE pour la ROUTE
G1. MOTARDS de KATMANDOU
G2. VOCATION (poeme).
G3. KATMANDOU S.EVEILLE
G41. VIEUX QUARTIERS de KATMANDOU
G42. KATMANDOU en FETE
G43. A YENGAL (Katmandou).
G44. DE MAKAN TOLE A THAMEL (Katmandou)
G5. QUINZE ANNEES a VENIR (poeme)
G6. MANIF pour le DROIT des FEMMES (Katmandou)
G70. Une RUSSE au NEPAL
G71. SWAYAMBHUNATH, ou de la LIBERTE
G72. Le SAGE de SWAYAMBHUNATH
G73. PETIT TOUR a LALITPUR
G81. ENTRAILLES de KATMANDOU (poeme)
G82. PROSES de KATMANDOU
G9. Et JE DANSE (Katmandou)
H. SEISME a KATMANDOU
I. BUS de NUIT
J1. GROUPE de CHANT (Katmandou)
J2. GROUPE de CHANT.2 (Katmandou)
K. DEJEUNER PHILO SOPHIQUE (Katmandou)
L1. FACES CACHEES de la LUNE (Epitres)
L2. L ESPRIT de FUITE
M1. MICROPROCESSEUR (poeme)
M20. QUI SUIS JE (poeme)
M21. OU L ON BRULE (poeme)
M22. SAMOURAI (poeme)
M23. SONNET en LIBERTE (poeme)
M30. JOUEUR D HARMO NIUM (poeme)
M31. CHAMPS D EXCLA MATION (BREVIAIRE pour la ROUTE)
M40. HOLOCAUSTE (Poeme)
M41. BILLY THE KID (poeme)
M42. PHYSIQUE du SEISME (poeme)
M43. La PESANTEUR et la GRACE (poeme)
M44. L IMPOSSIBLE est mon DESTIN (poeme)
M45. Dans le FEU du JOUR (poeme)
M46. POUR ELLE (poeme)
N. DANSE des BAMBOUS (derviches de Katmandou
O. KATMANDOU FREAK STREET (nouvelle)
P1. HOMMAGE au TIBET (poeme)
P2. ARCHE D ALLIANCE (poeme)
P3. VITA NOVA (poemes)

Sites favoris

http://inde.uniterre.com
http://inde2.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://bonomali.uniterre.com
http://route-des-indes.blogspot.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://jainiste.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://jain.uniterre.com
http://vagabonder.uniterre.com
http://georgia.uniterre.com

Newsletter

Saisissez votre adresse email

De MAKAN TOLE a THAMEL


DE MAKAN TOLE À THAMEL

(KATMANDOU)

 

 


Au nord de Durbar Square, Makan Tole est la rue oblique qui mène vers le nord-est.

Dans les rues latérales, les échoppes sont aussi nombreuses que sur l'axe principal. Elles occupent les rez de chaussée et souvent même une partie des étages, aux dépens des logements.

On vend de tout : instruments de cuisine, objets religieux ou parareligieux, chaussures, bijoux et montres, vêtements, pacotille pour touristes, tapis, radio et électronique, meubles...

 

 

Je découvre de nombreuses cours, qui possèdent un temple, un stupa, ou les deux.

Par exemple Ratnakriti Mahavira..


 

Sur Indra Chowk, la circulation est dense, la chaleur rend la pollution pénible. On respire davantage de poussières que d'air.

Sur les marches d'un petit temple, je regarde cette agitation déraisonnable. Des voisins contemplatifs, un buveur de thé et un vendeur de tapis, semblent partager mes pensées...

Les rickshaws ont un endroit où se garer. Mais certains occupent d'autres zones. Des policières les déplacent fermement.

 

 

J'entre dans le temple principal Akash Bhairab.

Sa belle façade est attractive, avec ses griffons de bronze en mouvement. Des commerces occupent le RdC : vendeurs de boissons, épiceries, bondieuseries.

A l'étage, on voit mieux les petits oiseaux de bronze du toit ou les griffons.

 

 

...................

 

 

Sans cesse, je quitte la voie principale, pour les ruelles.

Surprise ! Je débouche au fond d'une cour, occupée par un immense temple. C'est Jana Bahal.

J'en fais le tour. Une association a posé un écriteau qui m'apprend son nom. Elle demande des dons pour l'entretien du temple.

Je reste longtemps à profiter du calme, de la beauté des lieux.

 

 

L'entrée principale donne sur Makan Tole.

Mais je continue par une sortie secondaire, qui débouche sur une autre place : Bhendasingh Tole.

Des boutiques de poteries créent un bazar incroyable.

Tout l'espace est occupé par un empilement de jarres, tirelires, coupes, vases, Bouddha, animaux variés, pots, bougeoirs, lampes, bols,...

Des étalages de masques complètent cette galerie hétéroclite.

 

 

Je commande un thé, entre deux entassements de poteries.

Une femme cherche un animal. Elle opte finalement pour un éléphant de taille moyenne, après avoir manipulé plusieurs bestioles, dont un énorme éléphant.

Que va-t-elle en faire ? J'admire la patience de ses deux compagnons.

 

 

Du haut du temple de la place, j'ai une vue plongeante sur le bazar aux poteries. Côté rue principale, les terrasses du temple sont le repère de porteurs du quartier.

Avec leur corde prolongée d'un sangle et leur short, on les reconnaît facilement. Ils sont petits, maigres, leur peau est tannée par le soleil. Allongés, ils se reposent. Ou discutent assis en fumant.

Leur patron va et vient. Intrigué par ma présence, il me pose quelques questions.

 

 

Retour à l'axe principal.

Je vais jusqu'à Asan Chowk, qui contient un marché actif.

Des vendeurs s'occupent en épluchant des melons. En manque de fruit, j'en achète un.

Le petit temple Annapurna attire des femmes. Leur dévotion semble particulière.

  

 

-------------

 

 

Je choisis ensuite Bhotahiti.

Vers l'intersection avec Kantipath, le nombre de librairies augmente. Mais je n'y trouve pas le plan de Katmandou qu'il me faut.

 

 

-------------

 

 Dimanche 4 septembre :

 

 

D'Asan Chowk, la deuxième rue à gauche est Tyoda.

Je marche vers le nord sous la pluie. Affamé, j'achète des cacaouettes et deux beignets. Plusieurs petits temples occupent des placettes.

 

 

Tahiti Tole est une place de caractère.

Un grand stupa blanc et jaune en occupe le centre.

Le Natyeswor Temple, au nord,

La place regorge de restaurants, d'agences, de boutiques variées.

J'entre dans une guesthouse pour connaître leurs chambres (400 Rs). Celle que je vois sent vraiment le renfermé...

 

 

Des cybers sont installés Nithyanath Marg.

Après un crochet par le temple de Ganesh, j'entre dans une ruelle qui mène à la place Katheshimbu.

 

Katheshimbu Tole.

Très beau stupa, à l'image de celui de Swayambunath, au centre de la place. Autour, des dizaines de petits stupas et de chaityas forment un ensemble de pierres, où les gamins s'amusent.

Malgré l'approche de la nuit, photos autour de la place.

 

 

Le monastère bouddhiste Choeling possède une grande salle flambant neuf. Du genre clinquant.

À côté, un gros tambour à prières tourne automatiquement.

Dans une salle de classe ouverte, je surprends quatre moinillons qui s'amusent... Ils arrêtent leur jeu aussitôt...

Plus loin, ce sont les cuisines.

 

 

A la sortie, discussion avec deux jeunes femmes.

J'entre dans leur boutique de thangkas. Leur qualité ne me tente guère...

Je promets de revenir le lendemain. Des photos s'imposent de la place et du quartier.

 

 

Le lendemain, je reviens sur la place Katheshimbu.

J'y rencontre Nastia, une jeune Russe, qui loge à Patan.

Elle est un peu perdue à Katmandou et je l'aide à s'orienter.

Nous passons l'après-midi à Thamel et au Garden of Dreams.

La géographie, ça ne sert pas seulement à faire la guerre...  


 

Lionel Bonhouvrier.



Publié à 05:29, le 2/09/2011 dans G44. DE MAKAN TOLE A THAMEL (Katmandou), Katmandou
Mots clefs :
Lien