HiStOiReS NePaLaiSeS
VOYAGES RÉELS et IMAGINAIRES au NÉPAL (été 2009, été et automne 2011 ).

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

La carte des lieux visités



«  Août 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 

Rubriques

A. SUNAULI, FRONTIERE INDE.NEPAL
B1. LUMBINI 1, ou la NAISSANCE du BOUDDHA
B2. LUMBINI 2, NOUVEAU CENTRE de PELERINAGE INTERNATIONAL
B3. Les VILLAGEOIS de LUMBINI
C1. A KATMANDOU (poeme).
C2. RV a DURBAR SQUARE (nouvelle).
C3. VISHNUMATI, RIVIERE de KATMANDOU
D1. HARCELEMENT a BHAKTAPUR
D2. FESTIVAL a BHAKTAPUR
D3. TRAVAIL des POTIERS de BHAKTAPUR
D4. QUARTIER des POTIERS de BHAKTAPUR
D5. REGGAE de BHAKTAPUR (poeme)
D6. PRAJAPATI, vous avez dit POTIER
D7. AVIS de PILLAGE
E1. PASHUPATINATH, la SHIVAITE
E2. La BAGMATI a PASHUPATINATH
E3. CREMATION a PASHUPATINATH
E4. PASHUPATINATH et la LUMIERE
F1. HOMMAGE aux TONGS
F2. Une PIERRE pour la ROUTE
G1. MOTARDS de KATMANDOU
G2. VOCATION (poeme).
G3. KATMANDOU S.EVEILLE
G41. VIEUX QUARTIERS de KATMANDOU
G42. KATMANDOU en FETE
G43. A YENGAL (Katmandou).
G44. DE MAKAN TOLE A THAMEL (Katmandou)
G5. QUINZE ANNEES a VENIR (poeme)
G6. MANIF pour le DROIT des FEMMES (Katmandou)
G70. Une RUSSE au NEPAL
G71. SWAYAMBHUNATH, ou de la LIBERTE
G72. Le SAGE de SWAYAMBHUNATH
G73. PETIT TOUR a LALITPUR
G81. ENTRAILLES de KATMANDOU (poeme)
G82. PROSES de KATMANDOU
G9. Et JE DANSE (Katmandou)
H. SEISME a KATMANDOU
I. BUS de NUIT
J1. GROUPE de CHANT (Katmandou)
J2. GROUPE de CHANT.2 (Katmandou)
K. DEJEUNER PHILO SOPHIQUE (Katmandou)
L1. FACES CACHEES de la LUNE (Epitres)
L2. L ESPRIT de FUITE
M1. MICROPROCESSEUR (poeme)
M20. QUI SUIS JE (poeme)
M21. OU L ON BRULE (poeme)
M22. SAMOURAI (poeme)
M23. SONNET en LIBERTE (poeme)
M30. JOUEUR D HARMO NIUM (poeme)
M31. CHAMPS D EXCLA MATION (BREVIAIRE pour la ROUTE)
M40. HOLOCAUSTE (Poeme)
M41. BILLY THE KID (poeme)
M42. PHYSIQUE du SEISME (poeme)
M43. La PESANTEUR et la GRACE (poeme)
M44. L IMPOSSIBLE est mon DESTIN (poeme)
M45. Dans le FEU du JOUR (poeme)
M46. POUR ELLE (poeme)
N. DANSE des BAMBOUS (derviches de Katmandou
O. KATMANDOU FREAK STREET (nouvelle)
P1. HOMMAGE au TIBET (poeme)
P2. ARCHE D ALLIANCE (poeme)
P3. VITA NOVA (poemes)

Sites favoris

http://inde.uniterre.com
http://inde2.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://bonomali.uniterre.com
http://route-des-indes.blogspot.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://jainiste.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://jain.uniterre.com
http://vagabonder.uniterre.com
http://georgia.uniterre.com

Newsletter

Saisissez votre adresse email

PRAJAPATI, vous avez dit POTIER ? (26.07.09).

 

PRAJAPATI, vous avez

dit POTIER ?

 

 

 

A Bhaktapur, le nom PRAJAPATI, qui signifie potier, est extrêmement répandu.

D'après Shyam Prajapati :

Il y en a 10.000 à Thimi, petite ville située à 3 km à l'ouest de Bhaktapur.

Il y en a 5.600 dans deux quartiers de Bhaktapur : Thalachhe et Pottery square (dont 2.200 pour le seul quartier des Potiers).

 

Selon la cosmogonie védique, au début règne le Chaos.

L'être apparaît sous la forme d'un oeuf, flottant sur l'eau.

L'oeuf se brise :

- la coquille devient le Ciel et la Terre.

- l'être devient le démiurge PRAJAPATI ("Père de tous les êtres").

 

PRAJAPATI crée la lumière, les dieux et les premiers hommes.

C'est un âge d'or pour la première race humaine.

Mais une dégénerescence provoque un déluge, dont seul Manu échappe, ce qui lui permet de repeupler la terre. 

(voir mon poème "MANU A MANALI" dans mon blog "inde2").

 

Cette perspective védique permet de comparer le potier-Prajapati à un démiurge-Prajapati, créateur de figures en argile, devenant vivantes.

On retrouve ce mythe dans la Grèce ancienne avec Pygmalion et Galathée. C'est Aphrodite, ou l'Amour, qui donne vie à Galathée.

Mais l'amour du sculpteur ou du potier pour son oeuvre est capable, lui aussi, de bien des miracles.

 

A Bhaktapur, je connais deux familles.

Celle de Roshan (19 ans), avec son frère Rosen (16 ans), son père et sa mère. lls habitent Pottery Square.

(Voir mon article "LE TRAVAIL DES POTIERS A BHAKTAPUR" dans ce blog).

Et la famille de Shyam Prajapati.

 

Je rencontre Shyam grâce à un message, laissé par Jean LEMAN, sur mon blog "nepalaises".

Jean voulait avoir des nouvelles de la petite bibliothèque pour enfants, dont s'occupe Shyam. (Voir le blog de Jean "bonomali", dans mes liens).

 

La bibliothèque est fermée. Mais on m'aide à le retrouver grâce à un appel sur son téléphone portable.

Syam a 24 ans. Il me propose de l'accompagner chez lui.

Sa famille habite une maison située au sud de Bhaktapur, au-délà de la rivière, puis de la highway. C'est la route construite par des Chinois, qui mène au Tibet.

 

Nous montons sur la terrasse saluer la mère et la soeur de Shyam (21 ans).

J'ai droit à une visite complète de leur maison !

Au 1er étage, il me montre quelques unes de ses sculptures (éléphants à trompe tronquée, Bouddha, temple avec cinq toits).

Certaines sont en céramique.

Sur un ordinateur, il dispose d'une copie du blog que Jean a réalisé sur uniterre, en anglais.

 

Je regarde aussi un petit film tourné lors du nouvel An Newar, la fête de Bisket Jatra, en avril. C'est la plus grande fête à Bhaktapur.

Une foule immense s'entasse sur les degrés des temples, comme celui de Nyatapola, place Taumadhi.

Deux grands chariots peinent à fendre la multitude.

Sur la place des Potiers, l'érection d'un grand mat s'avère difficile !

 

Au rez de chaussée, un four électrique dégage une chaleur infernale.

Shyam me montre ses oeuvres : plaques décoratives, bougeoirs avec Bouddha, temples de différentes tailles, statuettes en terre cuite ou en céramique...

Soulagement quand nous sortons enfin de cette fournaise...

 

Dans le jardin, ils font pousser des légumes (haricots verts).

Mais le hangar m'attire grâce à son foyer caractéristique et son gros tas de cendres.

-" At Thimi, it can have 4 meters high to product ceramics ! "

Dans le fond, je peux voir un véritable four.

Au total, la famille de Shyam possède deux fours et un foyer traditionnel... 

Un véritable suréquipement !

 

Le lendemain, Shyam m'ouvre la petite bibliothèque, située sur la place des Potiers.

Elle est surtout composée de documents pour adultes : journaux entassés en désordre, revues éparpillées, brochures politiques (le petit livre rouge de Mao) ou d'organisations comme la Croix Rouge.

Peu de choses pour les enfants.

Mais elle a le mérite d'exister. Elle fédère ses membres, qui organisent des réunions, des repas sur la terrasse ou dans la cour.

Plusieurs membres se réunissent régulièrement sur la terrasse de NEPA guesthouse, que je fréquente assiduement...

 

Shyam tient à me guider dans le quartier Thalacche, où vivent 3.400 personnes nommées PRAJAPATI.

Il s'amuse à me désorienter, en empruntant des ruelles à l'écart des axes principaux, des passages sous les maisons, au cours desquels il faut baisser la tête.

Nous voyons de nombreuses familles, possédant des foyers, utilisant les mêmes techniques que dans le quartier des Potiers.

 

Place Dattatraya, je quitte Shyam alors qu'il voulait me guider à Thimi.

Shyam connaît beaucoup de choses et je l'apprécie à sa juste valeur.

Mais je supporte les guides à doses homéopathiques.

Une pulsion de solitude me conseille d'être mon propre guide.

Bonhouvrier peut faire jeu égal avec PRAJAPATI.

 

 

Lionel Bonhouvrier.



Publié à 11:52, le 26/07/2009 dans D6. PRAJAPATI, vous avez dit POTIER, Bhaktapur
Mots clefs :
Lien