HiStOiReS NePaLaiSeS
VOYAGES RÉELS et IMAGINAIRES au NÉPAL (été 2009, été et automne 2011 ).

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

La carte des lieux visités



«  Janvier 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Rubriques

A. SUNAULI, FRONTIERE INDE.NEPAL
B1. LUMBINI 1, ou la NAISSANCE du BOUDDHA
B2. LUMBINI 2, NOUVEAU CENTRE de PELERINAGE INTERNATIONAL
B3. Les VILLAGEOIS de LUMBINI
C1. A KATMANDOU (poeme).
C2. RV a DURBAR SQUARE (nouvelle).
C3. VISHNUMATI, RIVIERE de KATMANDOU
D1. HARCELEMENT a BHAKTAPUR
D2. FESTIVAL a BHAKTAPUR
D3. TRAVAIL des POTIERS de BHAKTAPUR
D4. QUARTIER des POTIERS de BHAKTAPUR
D5. REGGAE de BHAKTAPUR (poeme)
D6. PRAJAPATI, vous avez dit POTIER
D7. AVIS de PILLAGE
E1. PASHUPATINATH, la SHIVAITE
E2. La BAGMATI a PASHUPATINATH
E3. CREMATION a PASHUPATINATH
E4. PASHUPATINATH et la LUMIERE
F1. HOMMAGE aux TONGS
F2. Une PIERRE pour la ROUTE
G1. MOTARDS de KATMANDOU
G2. VOCATION (poeme).
G3. KATMANDOU S.EVEILLE
G41. VIEUX QUARTIERS de KATMANDOU
G42. KATMANDOU en FETE
G43. A YENGAL (Katmandou).
G44. DE MAKAN TOLE A THAMEL (Katmandou)
G5. QUINZE ANNEES a VENIR (poeme)
G6. MANIF pour le DROIT des FEMMES (Katmandou)
G70. Une RUSSE au NEPAL
G71. SWAYAMBHUNATH, ou de la LIBERTE
G72. Le SAGE de SWAYAMBHUNATH
G73. PETIT TOUR a LALITPUR
G81. ENTRAILLES de KATMANDOU (poeme)
G82. PROSES de KATMANDOU
G9. Et JE DANSE (Katmandou)
H. SEISME a KATMANDOU
I. BUS de NUIT
J1. GROUPE de CHANT (Katmandou)
J2. GROUPE de CHANT.2 (Katmandou)
K. DEJEUNER PHILO SOPHIQUE (Katmandou)
L1. FACES CACHEES de la LUNE (Epitres)
L2. L ESPRIT de FUITE
M1. MICROPROCESSEUR (poeme)
M20. QUI SUIS JE (poeme)
M21. OU L ON BRULE (poeme)
M22. SAMOURAI (poeme)
M23. SONNET en LIBERTE (poeme)
M30. JOUEUR D HARMO NIUM (poeme)
M31. CHAMPS D EXCLA MATION (BREVIAIRE pour la ROUTE)
M40. HOLOCAUSTE (Poeme)
M41. BILLY THE KID (poeme)
M42. PHYSIQUE du SEISME (poeme)
M43. La PESANTEUR et la GRACE (poeme)
M44. L IMPOSSIBLE est mon DESTIN (poeme)
M45. Dans le FEU du JOUR (poeme)
M46. POUR ELLE (poeme)
N. DANSE des BAMBOUS (derviches de Katmandou
O. KATMANDOU FREAK STREET (nouvelle)
P1. HOMMAGE au TIBET (poeme)
P2. ARCHE D ALLIANCE (poeme)
P3. VITA NOVA (poemes)

Sites favoris

http://inde.uniterre.com
http://inde2.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://bonomali.uniterre.com
http://route-des-indes.blogspot.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://jainiste.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://jain.uniterre.com
http://vagabonder.uniterre.com
http://georgia.uniterre.com

Newsletter

Saisissez votre adresse email

Les VILLAGEOIS de LUMBINI (14 juillet 2009).

 

Les VILLAGEOIS de LUMBINI

 

 

 

 

La partie commerciale de Lumbini est banale. Elle longe la route principale, de direction sud-nord, qui mène de l'Inde à Kathmandu.

On y trouve deux banques, les boutiques habituelles, hôtels et guesthouses.

En retrait, commence le village des paysans, avec leurs huttes sommaires, d'aspect misérable.

 

 

Peu après mon arrivée, je prends mon Éos pour une promenade, dont je garderai longtemps le souvenir.

A quelques mètres de la rue, les rizières s'étendent à perte de vue.

Au loin, une poignée de paysans travaillent ensemble.

 

 

Un garçon pousse devant lui trois chevrettes sur les étroits sentiers des rizières. Il arrive finalement où je me trouve. Mais ses chevrettes apeurées refusent d'avancer...

Je recule un peu pour leur dégager le passage.

 

 

Retour à la rue, fréquentée en cette fin d'après-midi.

Petits et grands me lancent des Namaste ! sonores.

Je me sens détendu, photographie sans aucune gêne, d'abord des enfants, qui pullulent.

Les chevrettes sont aussi nombreuses, on en voit partout.

 

 

Un groupe d'enfants m'adopte. Après des photos classiques, je m'amuse à leur faire prendre des poses inattendues.

Je les fais s'allonger sur le dos, pour former les pétales d'une fleur, dont leurs têtes seraient le coeur.

Puis je les quitte, continue mon chemin.

 

 

A une pompe publique, des villageois s'abreuvent ou lavent du linge.

Sur le seuil de sa hutte, une femme épouille les cheveux d'une jeune femme.

Les huttes sont petites, grandes ouvertes, ne cachent rien de la vie de leurs habitants. Plusieurs huttes sont délabrées, comme les petits jardins qui les prolongent.

 

 

Chevrettes, chèvres, chiens, volailles se mélangent avec les villageois.

Deux chèvres conversent, avec une poule blanche pose sur le dos de l'une d'elle...

 

 

J'arrive au niveau des dernières huttes. La campagne et les champs reprennent leur droit au delà.

Une grande part de l'intérêt de ce texte, du moins pour un lecteur, est dans les photos prises pendant la promenade.

En septembre, j'y insérerai peut-être les plus belles.

 

 

Lionel Bonhouvrier.



Publié à 14:05, le 14/07/2009 dans B3. Les VILLAGEOIS de LUMBINI, Lumbinî
Mots clefs :
Lien