HiStOiReS NePaLaiSeS
VOYAGES RÉELS et IMAGINAIRES au NÉPAL (été 2009, été et automne 2011 ).

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

La carte des lieux visités



«  Août 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 

Rubriques

A. SUNAULI, FRONTIERE INDE.NEPAL
B1. LUMBINI 1, ou la NAISSANCE du BOUDDHA
B2. LUMBINI 2, NOUVEAU CENTRE de PELERINAGE INTERNATIONAL
B3. Les VILLAGEOIS de LUMBINI
C1. A KATMANDOU (poeme).
C2. RV a DURBAR SQUARE (nouvelle).
C3. VISHNUMATI, RIVIERE de KATMANDOU
D1. HARCELEMENT a BHAKTAPUR
D2. FESTIVAL a BHAKTAPUR
D3. TRAVAIL des POTIERS de BHAKTAPUR
D4. QUARTIER des POTIERS de BHAKTAPUR
D5. REGGAE de BHAKTAPUR (poeme)
D6. PRAJAPATI, vous avez dit POTIER
D7. AVIS de PILLAGE
E1. PASHUPATINATH, la SHIVAITE
E2. La BAGMATI a PASHUPATINATH
E3. CREMATION a PASHUPATINATH
E4. PASHUPATINATH et la LUMIERE
F1. HOMMAGE aux TONGS
F2. Une PIERRE pour la ROUTE
G1. MOTARDS de KATMANDOU
G2. VOCATION (poeme).
G3. KATMANDOU S.EVEILLE
G41. VIEUX QUARTIERS de KATMANDOU
G42. KATMANDOU en FETE
G43. A YENGAL (Katmandou).
G44. DE MAKAN TOLE A THAMEL (Katmandou)
G5. QUINZE ANNEES a VENIR (poeme)
G6. MANIF pour le DROIT des FEMMES (Katmandou)
G70. Une RUSSE au NEPAL
G71. SWAYAMBHUNATH, ou de la LIBERTE
G72. Le SAGE de SWAYAMBHUNATH
G73. PETIT TOUR a LALITPUR
G81. ENTRAILLES de KATMANDOU (poeme)
G82. PROSES de KATMANDOU
G9. Et JE DANSE (Katmandou)
H. SEISME a KATMANDOU
I. BUS de NUIT
J1. GROUPE de CHANT (Katmandou)
J2. GROUPE de CHANT.2 (Katmandou)
K. DEJEUNER PHILO SOPHIQUE (Katmandou)
L1. FACES CACHEES de la LUNE (Epitres)
L2. L ESPRIT de FUITE
M1. MICROPROCESSEUR (poeme)
M20. QUI SUIS JE (poeme)
M21. OU L ON BRULE (poeme)
M22. SAMOURAI (poeme)
M23. SONNET en LIBERTE (poeme)
M30. JOUEUR D HARMO NIUM (poeme)
M31. CHAMPS D EXCLA MATION (BREVIAIRE pour la ROUTE)
M40. HOLOCAUSTE (Poeme)
M41. BILLY THE KID (poeme)
M42. PHYSIQUE du SEISME (poeme)
M43. La PESANTEUR et la GRACE (poeme)
M44. L IMPOSSIBLE est mon DESTIN (poeme)
M45. Dans le FEU du JOUR (poeme)
M46. POUR ELLE (poeme)
N. DANSE des BAMBOUS (derviches de Katmandou
O. KATMANDOU FREAK STREET (nouvelle)
P1. HOMMAGE au TIBET (poeme)
P2. ARCHE D ALLIANCE (poeme)
P3. VITA NOVA (poemes)

Sites favoris

http://inde.uniterre.com
http://inde2.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://bonomali.uniterre.com
http://route-des-indes.blogspot.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://jainiste.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://jain.uniterre.com
http://vagabonder.uniterre.com
http://georgia.uniterre.com

Newsletter

Saisissez votre adresse email

La BAGMATI a PASHUPATINATH

 

La BAGMATI à PASHUPATINATH

 
 
 
Les plus belles villes du monde sont traversées par au moins une rivière ou un fleuve.
A Pashupatinath, la Bagmati possède au Népal un caractère sacré équivalent à celui du Gange en Inde.
Y mourir est très bénéfique, comme à Bénarès, coeur hindouiste de l'Inde.
 
Au bord de la Bagmati, sur les ghats du Temple d'or, on asperge les cadavres en public.
Ensuite on les brûle un peu plus loin sur des bûchers.
En même temps, des femmes déchargent dans la rivière de pleins paniers de détritus.
La Bagmati sert de poubelle à ciel ouvert, mais ses eaux fort polluées restent sacrées...

Le coeur religieux de Pashupatinath comprend deux ponts très proches.
On ne cesse de les franchir toute la journée.
La Bagmati n'est pas un obstacle à la circulation entre les deux rives.
Je traverse aussi deux autres ponts contruits plus en aval.
L'un me permet de rejoindre le dharamsala, où je dors, directement depuis la rive opposée à celle du Temple d'or.
 
Sur les ghats de la Bagmati, la vie est très active.
Des groupes d'enfants s'amusent et se baignent. Certains sautent d'un pont, ce qui est très apprécié par les passants.
Des habitants nettoient leurs enfants, se lavent, essorent leur linge. Le savon mousse...
L'eau aurait besoin d'un bon nettoyage aussi...

Les ghats sont encombrés d'hindous préparant leur panier d'offrandes, contenant des fleurs, des fruits, de l'encens, une bougie allumée.
Ils se recueillent, prient, font un voeu, lancent leur offrande sur les eaux courantes de la Bagmati.
J'ai vu cela partout : sur la Yamuna à Mathura, sur le Gange à Rishikesh ou Uttarkashi, sur la Mandakini ou sur l`Alaknanda...
A chaque fois je suis ému par ce message aquatique, la flamme très vite éteinte.
Mais la fragile coupelle flotte encore...
Que les dieux aient le coeur bien placé et des oreilles pour entendre !

Brahmanes et sadhus hantent aussi les ghats.
Ils donnent audience et conseils, reçoivent hommages et petits cadeaux.
Chacun s'affaire, le temps s'écoule tel qu'en lui-même, pourtant chaque fois différent...
Les touristes prennent des photos, on essaye de leur soutirer autant de roupies que possible.
Chacun est à sa place, les dieux ne peuvent abandonner les mendiants.

 
Lionel Bonhouvrier.

Publié à 06:04, le 2/08/2009 dans E2. La BAGMATI a PASHUPATINATH, Pashupatināth
Mots clefs :
Lien